Le démonstrateur SMARTHyES (pour SMART Hydrogen Energy Storage) finalisé par le CEA-Liten et Sylfen en avril 2018 intègre trois avancées majeures dans la road-map conduisant d’une technologie laboratoire à un produit commercial : (1)Conception du sous-système d'électrolyse réversible, (2)Pilotage du sous-système d'électrolyse réversible, et (3)Hybridation et intégration fonctionnelle.

Smarthyes SYLFEN 2018
  Prototype SYDNEY
CEA
(2016)
Démonstrateur SMARTHYES CEA/SYLFEN
(2018)
TRL 4 5
Conception du sous-système d’électrolyse réversible

 

Alimentation en fluides par le laboratoire ; mesure de la production d’hydrogène puis évacuation de l’hydrogène par les évents ; mesure de la consommation / production d’électricité dissipée dans une charge de laboratoire ; pas de mesure de la chaleur produite.

 

Alimentation en eau industrielle et gaz naturel du réseau ; compression, stockage et réutilisation de l’hydrogène produit ; couplage au réseau électrique triphasé en consommation et réinjection de puissance ; mesure de la chaleur produite.

 

Pilotage du sous-système d’électrolyse réversible

 

Contrôle-commande de laboratoire : pilotage manuel individuel de chaque débit et consigne de courant ou tension par un ingénieur expert de la technologie.

 

11 points de fonctionnement sont pré-programmés ; basculement automatique d’un point à l’autre en fonction de la consigne générée par la supervision.

 

Hybridation et intégration fonctionnelle Aucune intégration Hybridation avec des batteries Li-ion (10kWh) et une première génération de supervision intelligente.

Un système autonome hors environnement de laboratoire : le prototype SYDNEY développé par le CEA en 2014-2015 fonctionnait à Grenoble en environnement de laboratoire qui gérait notamment toutes les alimentations en fluides (eau désionisée, air comprimé purifié, hydrogène de laboratoire, CH4 synthétique) et en électricité. Le démonstrateur SMARTHYES est au contraire parfaitement autonome : il est couplé au réseau électrique et n’a besoin que d’une alimentation en eau industrielle et de gaz naturel du réseau.

L’hydrogène produit n'était pas valorisé, dans la version laboratoire. Il est aujourd’hui récupéré et comprimé pour être stocké dans des bouteilles. Ce système a été défini conjointement par le CEA-Liten et Sylfen puis conçu et réalisé par la société AUTOCLAVE-MAXITECH. Stocké à 200 bars, l’hydrogène est ensuite réutilisé par le système lorsqu’il fonctionne en mode pile à combustible.

Enfin, le démonstrateur intègre un système de batteries Li-ion de 10kWh, développé et livré par la start-up grenobloise ENERSTONE qui y a notamment intégré une innovation en termes de Batterie Management System (BMS) pour gérer l’équilibrage entre cellules.

La réalisation du démonstrateur a été également rendue possible par les apports des sociétés DEMS (design), AEI (intégration) et EMISYS (études et conduite de projets).

 

Un fonctionnement flexible et automatisé : trois niveaux de puissance sont atteignables dans chacun des trois modes de fonctionnement du système (production d’hydrogène, pile à combustible hydrogène, pile à combustible gaz naturel), soit 9 points de fonctionnement, plus un mode stand-by et un mode sécurité.

Le CEA-Liten a développé et codé les stratégies permettant au système de passer automatiquement d’un de ces points à n’importe quel autre, sans aucune intervention manuelle, ce qui suppose un contrôle dynamique des consignes de débits, pressions et de courant. Chaque transition, à ce stade du développement, dure quelques minutes (la plus longue transition dure 10 min, la durée moyenne est de 6 min). Ces durées pourront être à l'avenir encore sensiblement réduites.

La technologie SOFC/SOEC est donc bien une technologie flexible, capable d’ajuster sa puissance en fonction des besoins client. Et plus besoin d’un expert pour piloter en manuel le système !

Modes fonctionnement SMARTHYES

Illustration : durée des transitions (en minutes) à la date de mise en service du démonstrateur

Une supervision logicielle orientée service : Sylfen a élaboré et intégré dans ce démonstrateur une première version de sa suite logicielle, qui pilote l’ensemble du système. Cette suite contient un module de supervision, développé par Sylfen dans le cadre d’un partenariat avec la société NOVENER et l’école d’ingénieurs ESISAR à Valence : ce module permet de récolter des prévisions de production d’énergie solaire, de consommation d’énergie d’un bâtiment, et appelle le calcul d’une stratégie de fonctionnement optimisée par un module d’optimisation. Ce module d’optimisation, développé en interne par Sylfen, définit une marche à suivre, qui est ensuite mise en œuvre par le module de supervision. En cas d’écart entre le prévisionnel et la réalité, l’optimisation est relancée.

La suite logicielle Sylfen intègre également une interface-expert et une interface utilisateur simplifiée, permettant une visualisation pédagogique du fonctionnement du système notamment dans le cadre de visites. Elle intègre enfin un ensemble d’outils de big data pour enregistrer, exporter, archiver et exploiter les données de l’instrumentation très fine de ce démonstrateur : 540 données générées chaque seconde !

Retour sur le 5 ième anniversaire de Sylfen

31 Août 2020

Le 5 Juin dernier, l’équipe au complet était réunie pour célébrer les 5 ans de Sylfen. Nous avons profité de l’occasion pour fêter ça dans nos nouveaux locaux au Cheylas ! Une journée d’anniversaire et d’inauguration des locaux… Nicolas, Caroline et Marc ont soufflé les 5 bougies (en forme de petites licornes !). Pour l’occasion…

Lire plus >

Sylfen change d’échelle

19 Mai 2020

Sylfen accélère en se donnant les moyens de ses ambitions : des locaux industriels à potentiel de développement international !

Lire plus >

Sylfen est labellisé GreenTech Verte !

02 Avr 2020

Nous avons le plaisir d’avoir été sélectionnés par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, pour arborer aujourd’hui le label GreenTech Verte. Sylfen fait partie des 26 lauréats du dernier appel à manifestation d’intérêt lancé par le Gouvernement pour « sélectionner les nouvelles entreprises proposant des innovations qui vont accélérer la transition écologique et solidaire ».…

Lire plus >

Sylfen lauréat de l’appel à projets Deeptech de BPI France

27 Fév 2020

Sylfen obtient une aide de 950 k€ pour le projet ALTAÏR (2019-2021) qui structure le programme d’optimisation technique et logicielle de son produit : le Smart Energy Hub. Alors que Sylfen livre en 2020 ses premiers Smart Energy Hub, sa road-map de R&D technologique et logicielle vise le lancement, fin 2021, d’une première version industrielle du…

Lire plus >

Interview de Sylfen sur le site Construction21

06 Déc 2019

Le 31 Octobre dernier, Nicolas Bardi, le CEO de Sylfen, a accordé une interview au site Construction21, Nicolas est revenu sur la vision portée par Sylfen, ainsi que notre solution le Smart Energy Hub. Cette innovation offre une réponse aux espoirs d’autonomie énergétique dans les bâtiments, grâce au stockage hydrogène. Cet article fait parti du…

Lire plus >

EARTO a élu le « SMART ENERGY HUB » innovation de l’année 2019

28 Oct 2019

EARTO Smart Energy Hub innovation année 2019

Lire plus >

SYLFEN et le projet européen GIFT

16 Juil 2019

Le projet GIFT a pour double objectif d’augmenter la part de productions d’énergies renouvelables dans les îlots énergétiques, et d’utiliser les bâtiments comme agents de flexibilité pour les réseaux.

Lire plus >

Le Smart Energy Hub labélisé par Solar Impulse 1000 solutions

28 Mai 2019

Notre produit innovant le Smart Energy Hub fait parti des solutions efficaces pour réussir la transition énergétique, et a reçu la labellisation Solar Impulse 1000 Solutions.

Lire plus >

Le projet européen REFLEX

22 Mai 2018

Ce projet a pour objectif la réalisation d’un Smart Energy Hub de 3 modules, chaque module étant capable de stocker une puissance allant jusqu’à 40kWe en électrolyse

Lire plus >

Avancées techniques majeures avec le démonstrateur SMARTHyES

22 Mai 2018

Le démonstrateur SMARTHyES (pour SMART Hydrogen Energy Storage) finalisé par le CEA-Liten et Sylfen en avril 2018 intègre trois avancées majeures dans la road-map conduisant d’une technologie laboratoire à un produit commercial

Lire plus >