Skip to content

SYLFEN LAUREAT DU CONCOURS MONDIAL D’INNOVATION !

La solution de stockage de l’énergie développée par la start-up grenobloise Sylfen est lauréate du Concours Mondial d’Innovation dont la remise des prix a eu lieu ce lundi 18 juillet 2016 à Paris en présence d’Anne Lauvergeon et des ministres Axelle Lemaire et Thierry Mandon.

SYLFEN LAUREAT DU CONCOURS MONDIAL D’INNOVATION

 

Quand les énergies renouvelables deviennent moins chères que l’électricité du réseau, quand les nouveaux bâtiments intègrent leur propre source d’énergie solaire, on se dit que la transition énergétique est sur de bons rails. Mais il reste un défi à relever, car ces énergies dépendent de la présence du vent ou du soleil. Elles sont donc impossibles à piloter. C’est là tout l’enjeu du stockage de l’énergie : permettre d’alimenter sereinement un bâtiment, demain un quartier entier, à partir de ces énergies intermittentes.

 

La solution développée par Sylfen fait appel à des batteries et à l’hydrogène. Les batteries stockent l’énergie sur une courte durée. Leur rythme caractéristique est celui du cycle jour-nuit. L’hydrogène permet, quant à lui, de stocker de grandes quantités d’énergie pour de longues durées. Par exemple, tout les surplus de production d’un bâtiment de bureaux lors d’un week-end de beau temps peuvent être convertis en hydrogène par le procédé d’électrolyse de l’eau. Ensuite, lorsque l’énergie vient à manquer par une semaine de mauvais temps, l’hydrogène est réutilisé, transformé en électricité et en chaleur par une pile à combustible.

 

L’innovation développée par Sylfen est issue de la recherche menée au CEA-Liten de Grenoble depuis une dizaine d’années. Il s’agit d’une technologie réversible, qui fonctionne à la fois comme un électrolyseur (quand on veut stocker l’énergie sous forme d’hydrogène), et comme une pile à combustible (quand on veut réutiliser cette énergie sous forme d’électricité et de chaleur). Cette technologie est protégée par plus de 20 brevets dont Sylfen détient une licence exclusive.

 

Sur cette base, Sylfen conçoit un produit intégré, qui inclut les batteries et les logiciels d’optimisation de la gestion de l’énergie. Cela permet de proposer une solution modulaire, simple à intégrer à l’échelle d’un bâtiment, adaptable à tous les besoins. Grâce à la subvention obtenue dans le cadre du concours mondial d’innovation, Sylfen lance une nouvelle étape de développement de son outil logiciel et une campagne d’expérimentations sur le pilote de laboratoire du CEA-Grenoble.

Scroll To Top